Mon tendre Alphonse

11 Mai

Mon tendre Alphonse.

Révolu, terminé, Over-Basta.
Le temps des belles lettres d’amour cucul la praline mais hyper romantiques est bel et bien fini. Moi, avec ma nouvelle target on communique via des réseaux sociaux. C’est tendance puis faut dire que mon boyfriend du net, il me fait surfer sur la vague de l’amour avec tous ses pokes ! Il est cool mon @alphonse : son pseudo m’a tout de suite charmée. Puis on s’est échangé quelques commentaires..! De temps en temps il like mes photos, et je réalise qu’en fin de compte c’est peut être ça l’évolution 2.0 du « tendres baisers » écrit à la fin de ma lettre manuscrite et parfumée d’il y a 10ans.

C’est donc à la suite d’une « demande d’ami » et de quelques questions bateaux sur le tchat « privé » (Oui. On est vraiment devenus méga intimes avec mon @Alphonse) que celui-ci a fait le premier pas de briser l’écran en m’invitant à dîner.

Et là, prise dans le moove, sans en imaginer les conséquences : j’accepte.

Le stress, la panique, la pression et tous ses copains synonymes. Pour vous donner un ordre d’idée : la tenue que j’allais porter était devenue le cadet de mes soucis. Après m’être convaincue que ce n’était pas un pervers pédophile je m’y suis rendue, et ce fut très spécial. C’est étrange d’avoir autant de choses à se dire derrière son ordinateur et cette sensation troublante de voir la personne avec qui on a plaisanté, et à qui on s’est confié… Mon @Alphonse se trouvait là juste devant moi, charmant, presqu’autant que sur sa photo de profil, mais malgré tout la magie n’opérait pas vraiment. Comme si dans le monde réel, cela ne collait pas.
Il ne re-tweetait rien de ce que je racontais et j’en arrivais à préférer ses smileys que ses réactions humaines.

Bien triste & sans spontanéité.
Diner Raté.
Sans compter que dans ma tête c’était Bagdad avec toutes mes pensées qui fusaient… Un peu comme dans la fameuse pub meetic, sans le regret de l’ail à la fin.

Ami supprimé.

K..*

ps: Histoire Fictive.

Publicités

2 Réponses to “Mon tendre Alphonse”

  1. Jessy Boy août 14, 2011 à 10:39 #

    On nous dit souvent,
    Qu’il faut vivre avec son temps.

    Certes, ne soyons pas réfractaire au changement,
    Mais ce n’est pas pour autant,
    Que je laisserai ma grande histoire commencer par
    « Il était une fois, sur un réseau social, un tweet, quelque part… »

    Messieurs! Un peu de courage!
    Osez croiser les regards,
    Lancer un sourire tel une bouteille à la mer,
    Engager une conversation,
    Arrêtez de vous réfugier derrière un clavier!
    De réfléchir, d’analyser, de préparer et d’effacer.

    Bien sûr vous vous prendrez des râteaux, des faux numéros…
    Evidemment ces demoiselles vous mèneront en bateau.

    Mais quand une fille ,pour la première fois, sincèrement vous sourit,
    C’est tellement magique…
    Et ça, à ma connaissance,
    Vous ne le trouverez pas sur Meetic.

    Jessy Boy

  2. candystory août 23, 2011 à 9:08 #

    Quel plaisir de te relire enfin !

    Je suis bien d’accord avec toi petit poète du 2.0, aucun sms, mails, tweets ou coms’ ne valent un sourire et des yeux qui brillent.

    ps : quand est ce qu’on lance notre concept ? Je suis réellement partante !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :