« ca dépend des moments, je sais c’est vrai en ce moment je dépends » Claire Keim

23 Mar

Et cette musique qui me trotte dans la tête depuis ce matin m’a donné envie d’écrire sur la dépendance dans un couple. Je crois que c’est la pire des catastrophes pour l’amour. Alphonse jamais sans Roberta, méga accros, genre deux scotch double face, M&M’s rouge et son M&M’s jaune, laurel et Hardy, en clair des siamois sans les bras en moins.
Bref : jamais l’un sans l’autre.

J’en vois souvent sur facebook, qui signent chacun de leurs commentaires : « Alphonse et Roberta » ou pire encore et summum du pathétique et pseudo romantisme : le profil pour deux. Mis à part après la signature d’un éventuel contrat de mariage qui légitimerait cette idée aussi intelligente que Mickael Young lorsqu’il est nu, c’est inquiétant si vous en êtes à ce stade là. En clair, vous revendiquez et assumez complètement le fait que OUI vous et votre Jules vous ne formez qu’un ! Vous avez un avis commun, un humour commun, des sentiments semblablement similaires et il est donc inutile d’avoir deux comptes différents..

Ou alors, autre possibilité, ceci est le résultat d’un canard avec une absence de bijoux de famille qui cède à sa copine méga givrée du genre obsessionnellement et maladivement jalouse qui correspondrait parfaitement à ce que recherche TF1 pour un de leurs reportages du célèbre et cultissime « confession intimes. » et qui aurait demandé à son Michel d’accepter ce compte commun. Et pour ce cas là je me passerai de tout commentaire.

Selon moi , le partenaire ne doit pas être considéré comme une drogue mesdemoiselles, un peu de sérieux, personne n’est irremplaçable. L’inverse serait terrible. Qu’est ce que l’amour peut nous rendre débiles parfois. Des cases en moins dans le ciboulot.

Je déteste cette vision du couple. Ne faire qu’un, parler pour deux. Leurs personnalités se sont confondues à force de se côtoyer, l’une ou l’autre a pris le dessus pour être au final d’accord sur tout.

Et à vous deux, vous devenez aussi passionnant que le reportage animalier d’un poisson rouge sur France 4. Se ressaisir, il est peut être encore temps d’y penser.

K..*

Publicités

4 Réponses to “« ca dépend des moments, je sais c’est vrai en ce moment je dépends » Claire Keim”

  1. MODRIN Axelle mars 24, 2011 à 10:07 #

    Bien vu ma poulette !!! Et pourtant, c’est pas faute d’avoir eu très longtemps cette chanson dans la tête… je l’avoue !!! 😉

  2. urbanissime mai 12, 2011 à 9:30 #

    coucou karen, un petit passage sur ton blog que claire m’a recommandé ! c’est sympa ! et j’adore cette chanson, bravo pour l’interprétation, j’avais même pas tilté ! continue le blog ! bisous ! à bientot ! amandine

  3. Jessy Boy août 14, 2011 à 10:59 #

    « Derrière chaque grand homme, se trouve une femme »

    C’est cette femme que tout homme devrait chercher,

    Celle qui lui permettra de se dépasser,
    Celle qui a ses côtés n’aura jamais à se cacher,
    Celle qui fera de lui une personne meilleure,
    Celle qui le rendra invincible parce qu’elle croira toujours en lui,
    Celle qui le rendra heureux.

    Celle qui dans mes yeux brillera de tout ses feux

    Jessy Boy

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :